Petites pensées...

Publié le par Sandra

En tout cas ce cours m’a encore plus donné envie d’avoir Armand dans les bras. C’est drôle par fois j’ai du mal à me projeter. Je m’imagine bien le moment où on me le posera sur le ventre…Mais je n’ai pas encore réfléchi à après : le retour à la maison, le bain, les changes, les rendez vous chez le médecin etc… tant qu’Armand n’est pas là c’est comme si je ne voulais pas encore vraiment y croire.

Pourtant il est déjà là…tiens en ce moment je sens son dos du côté droit et ses petits genoux repliés sur la gauche sous mes côtes. Il bouge essayant de s’étirer d’avantage…il est bien là…il suffit que je lui frotte le dos de ma main, à travers ma peau, pour qu’il se tortille un peu, satisfait sans doute, par cette petite attention que je lui porte… je l’aime tellement déjà…malgré la fatigue et cet énorme bidon qui me gène pour dormir et bouger…je sais qu’il va me manquer une fois dehors…Mais l’envie qu’il soit là est plus forte que tout.

 

Hier j’ai vu Fanny, sa future marraine, c’est quelqu’un de formidable qu’il aimera sûrement beaucoup. Je l’a connais depuis toujours et la considère comme ma sœur. Ca nous a fait drôle de se voir…elle mon gros ventre et moi de me dire mince…tout ce temps qui s’est écoulé…me voilà aujourd’hui attendant un enfant…tous ces souvenirs d’enfance que nous avons forgé elle et moi…des fois il nous arrivait d’en parler…et voilà aujourd’hui on y est. J’ai hâte que Mathieu et elle puisse à leur tour se marier, s’installer et fonder leur foyer. Elle mérite le meilleur et je sais que cette amitié, même si nous sommes loin, même si le temps passe, ne se ternira jamais.




Demain nous serons le 24 décembre. Noël se fait chez nous
avec nos parents, ma grand-mère et son frère Thierry. J’ai installé le sapin de Noël aujourd’hui dans la chambre d’Armand, ce soir on y mettre les cadeaux. La maison est propre, j’ai même fait prendre un bain au chien ce matin…je n’arrête pas, je suis une vrai pile. Il parait que c’est normal quand la date se rapproche. Comme j’aurais aimé que ma grand-mère soit là…. Comme elle aurait été heureuse de te tenir dans ses bras tu sais Armand… On s’aimait tellement elle et moi…c’est triste comme on pense aux personnes qu’on a perdu dans ces moments là. Mais je sais qu’elle sera là car j’ai rêvé qu’elle serait allongée à côté de moi à l’hôpital le jour J…Et viola j’écris 3 lignes et je me retrouve en larme… les hormones ? Non l’amour.

Chris aussi pense à ses grands parents perdus…on les voudrait tous parmi nous…Mais peut être sont-ils déjà là après tout. Heureux et fiers de nous voir aujourd’hui fonder notre petite famille et accueillir un nouveau descendant.

Il ne faut jamais oublier d’où on vient et ce qu’on nous a appris. La famille nous forge même si parfois on a envie d’être libre et autonome, il faut savoir être reconnaissant pour toutes ces années et cet amour qu’ils nous ont offert. Personne n’est parfait, on donne tout pour offrir le meilleur à ceux qu’on aime…que ce soit maladroit ou non il ne faut jamais leur tourner le dos. Il convient de les respecter pour tout ça. J’espère que c’est quelque chose que j’arriverais à apprendre à mon fils. Qu’il saura porter de l’attention à toutes ces personnes qui l’ont tant aimé avant même qu’il soit né. Je veux juste qu’il soit un gentil garçon et qu’une fois grand il pense visiter et appeler les siens.  

Tu as tant de choses toi aussi à nous apprendre….Je sens au fond de moi que tout se passera bien.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article