Mes 27 ans.

Publié le par Sandra




C'est drôle je m'étais toujours dit que j'aurais un bébé à 27 ans...pas avant ! Je ne pensais pas si bien dire....Armand tu vas marquer ma plus belle année. L'année où nous allons devenir avec ton père une vrai famille.

J'ai passé un excellent anniversaire : 3 jours de folies.

Le samedi, j'ai vu Sabrina une amie, le soir j'ai préparé les repas du lendemain pour ne pas avoir à le faire le jour J: Crêpes au jambon et au roquefort le midi, gâteau au chocolat, différentes entrées, lasagnes et dates fourrées le soir.

Mon petit chez moi nettoyé et rangé....Je tenais à montrer la chambre presque prête à toute ma petite famille : parents, beaux parents et Thierry le frérot.




Le dimanche nous avons bien profité de notre journée: ballade à la Croix Rousse où travaillait cette après midi là le futur Papa puis à la Part Dieu où papi et mamie ont acheté un super transat aux 11 musiques et housse vibrante.




Mamie avait également fait deux jolis bavoirs avec le nom d'Armand dessus et des petits chats en négatifs. Travail de longue haleine qui lui a pris beaucoup beaucoup de temps.

Le soir j'ai eu le droit aux moules à gâteaux que j'avais demandé, à des ferreros biensûr vu que c'est mon grand pêcher mignon et un bracelet de mon mari MAGNIFIQUE aux deux Ors. Je suis heureuse et je tiens à le porter le jour de la naissance d'Armand, un peu comme symbole. Ce qui lui donnera encore plus de valeur.


Le lundi matin nous sommes retournés faire quelques magasins avec les parents à Christophe puis ils nous ont invité dans un restaurant de poisson. Une fois Chris raccompagné au travail, ils sont ensuite repartis dans leur montagne.

J'en ai alors profité pour faire une bonne sieste car avec tout ça je recommençais à avoir quelques contractions et depuis quelques jours vers 4/5h du matin je n'arrive plus à trouver le sommeil.
Bref après une bonne heure de repos j'étais de nouveau requinquée ! Et j'avais qu'une envie aller à la fête des Lumières pour le 8 décembre.

Me voilà donc partie malgré le froid en bus et métro au milieu de la foule.

J'étais tellement bien et tellement heureuse...allez savoir pourquoi...une grande plénitude. Je venais de passer des jours très agréables et j'avais mon petit Armand qui faisait des pirouettes, parfois un peu douloureuses certes, mais il se sentait bien aussi. Chacun de mes pas le berçant un peu, je pouvais sentir son dos, sa tête...presque lui attraper un pied. Sacré bon homme.

Chris m'emmena manger au Mexicain, notre resto qu'on adore et nous sommes ensuite rentré peu après le feu d'artifice. Ce n'était pas tard mais j'avais déjà beaucoup marché.

Il reste 5 semaines Armand a encore le temps.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article