Quand bébé est déjà là…

Publié le par Sandra

 

Cette semaine j’ai vécu un grand moment grâce à mon petit bout de chou. Nous étions couchés dans le lit avec Chris et il me lisait sur son i-pod des histoires drôles sur internet. On rigolait beaucoup…Quand tout à coup mon bébé s’est retourné.

Je n’osais plus bouger ! Telle une grande vague je l’ai senti en moi du bas du ventre jusqu’au dessus du nombril faire une pirouette. C’était magique…je me suis tout à coup rendue compte que ce petit bout était en fait beaucoup plus grand que je le pensais. Quelle énergie à son âge déjà pour pouvoir soulever ainsi mon ventre et se retourner. J’étais impressionnée et si heureuse…je ne sais pas si il a déjà ou non la tête en bas mais une chose est sûre c’est que cette galipette lui a valu de grandes émotions !

En effet quelques secondes après…Nous étions tout émerveillés de voir que notre bébé avait le hoquet !

Incroyable ! Jamais je n’aurais cru avoir une telle sensation...Je lui parlais doucement pour le calmer…

"Calmes toi mon coeur...calmes toi...ça va passer..."

On souriait avec son papa…la main sur le ventre on sentait ses petits à-coups réguliers et bien rythmés…il lui a fallu un bon moment pour s’apaiser…j’étais très émue…c’était comme si  bébé était déjà là couché prêt de nous.

C’est fou car à certains moments de la journée quand je suis au travail, qu’il dort et ne bouge pas pendant quelques heures…je pourrais presque l’oublier …puis un petit coup me rappel qu’il est là et que je dois faire attention…Maintenant je vie pour lui…je dois bien me nourrir, me ménager, pas faire d’excès ni boire d’alcool…pour qu’il est toutes ses chances dans la vie. C’est mon rôle aujourd’hui et je le prends à cœur.

Quand j'en ai parlé à mon travaille le lendemain une collègue me disait qu'elle se souvenais exactement du jour où son bébé s'était retourné la première fois... Comme quoi pour beaucoup de maman cet instant à quelque chose de particulier je pense.


L’avoir senti se retourner puis avoir le hoquet l’autre soir …est un moment que je n’oublierais sûrement pas…il fait parti de moi…tout comme toi tu fais parti de moi mon bébé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article