L’annonce au travail à 3 mois de grossesse

Publié le par Sandra

Bon le mieux ….c’est d’attendre d’être enceinte de 3 mois. Evidemment ne faut pas que ça se voit ! Pour ça j’ai eu de la chance…on ne l’avait pas remarqué.

A part à Eliane et à Babette sa sœur je ne l’avais dis à personne au travail. Je voulais éviter que les dirigeants l’apprennent par des bruits de couloirs et se sentent vexer. Je savais que je pouvais leur faire totale confiance….et puis après tout on est jamais à l’abri d’une fausse couche les premiers mois, alors au tant pas trop l’ébruiter.

Lundi matin, juste avant la réunion de comité de direction à laquelle je participe une fois par mois, j’ai laissé une lettre sur le bureau du Président, j’avais repris quelques termes de la première lettre mais avec quelques modifs :


« Monsieur le Président,
 
Je me permets de me rapprocher de vous car je pense que vous pourrez m'être d'un très grand secours d'ici quelques mois. Je viens d'emménager dans un petit appartement douillet et très
confortable. Je suis nourri, logé et on ne me demande rien en contre partie.
 
Le problème c'est que ma propriétaire m'a déjà averti de mon expulsion de l'appartement d'ici quelques mois. Parait- il que je vais devenir trop encombrant. Ok c'est un peu rude. Mais bon, sa décision est sans appel, je lui file la nausée, voilà ce quelle ma dit quand j'ai voulu négocier le bail ! ! ! ! !
 
Ne sachant où aller ce jour là car peu autonome, j’ai déjà trouvé un gentil monsieur qui va m’accepter dans son foyer dans la plus grande simplicité.

 
Ce monsieur m’a déjà annoncé que lui et cette propriétaire auront parfois envie de sortir s’amuser et devront subvenir à mes besoins… et c’est là que vous intervenez !
 
Bon, c’est vrai je ne suis pas vraiment le locataire rêvé : je ne paie pas de loyer, et je mange beaucoup. Mais ma propriétaire m’a dit que vous étiez une personne fort appréciable qui saurait, part son biais, subvenir à mon entretien. 

Ah oui, il paraît même que j’aurais le droit de venir vous voir d’ici quelques mois et que j’aurais le droit d’appeler ma jeune propriétaire…Maman….

 

Vu que je suis squatteur depuis bientôt 3 mois de son petit bidon…. ! »

 

Voilà Monsieur, je tenais à vous l’annoncer de façon un peu spécial, j’espère que vous aurez eu plaisir à me lire et que nous aurons l’occasion d’en discuter plus longuement début juillet dès que j’aurais fais ma déclaration de grossesse et que j’en saurais d’avantage sur mes dates d’arrêt de fin d’année.

 

Cordialement,

 

Sandra.

 

…Quand j’ai vu qu’il l’a lisait, j’ai attendu 5 min puis je suis allée dans son bureau….il était tout heureux !

« Vous savez que vous m’avez fait peur Sandra? …Je me suis demandé ce qu’il vous arrivait, pourquoi vous demandiez mon aide …et si vous ne contiez pas poser votre démission !

C’est une belle surprise, toutes mes félicitations ! Et l’annonce ….Très originales j’aime beaucoup »

J’étais ravie, on a parlé ensuite de sa petite fille, m’a demandé si je voulais connaître le sexe de l’enfant…vraiment très sympathique.

Le lendemain déjà il y avait quelques bruits de couloirs…et oui les murs sont minces…Moi qui voulait attendre une ou deux semaines de plus pour l’annoncer à toute la société …j’ai décidé d’envoyer un petit mail à l’ensemble du personnel….et là j’ai été inondée de bisous, de questions, j’ai eu une multitude de conseils et d’encouragements gentils….Vraiment très agréable !


La veille j’avais appelé Vanessa…une amie que j’ai connu au boulot et qui doit accoucher…une semaine avant moi ! Je ne lui avais rien dit non plus…quelle ne fut pas sa surprise ! Des collègues parlent de concertation entre les deux copines, moi je préfère parler de soirées intimes…ce qui fait rire les gens bien sûr. Mais quel plaisir de pouvoir partager cette aventure avec elle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article